Financement personnel

L e prêt personnel fait partie de la catégorie de crédit à la consommation. Étant un prêt non affecté, il ne finance aucun achat précis ; il permet parfaitement de financer l’achat d’un bien de consommation ou aussi une tout autre prestation. Et comme tout crédit de même catégorie, le particulier s’y souscrit pour une durée bien déterminée aux termes duquel une somme d’argent est mise à la disposition d’une personne physique. Cette somme sera par la suite remboursée par des versements périodiques ou aussi des mensualités. De plus en plus de particuliers optent pour ce type de prêt étant donné qu’il présente de nombreux avantages.

Les caractéristiques

Le crédit personnel est un crédit remboursable sur une durée en principe courte. Cette dernière est comprise entre 3 mois et 5 ans, et pas au-delà. Les mensualités étant constantes. Pour ce qui est de la somme du crédit à emprunter, elle peut varier entre 200 et 75 000 euros, et ce, tout en bénéficiant du dispositif de protection de consommateur. Vous avez la possibilité de faire votre souscription auprès d’une banque ou encore d’un établissement financier. En fonction de ce dernier, mais également de votre endettement, le montant qui vous sera octroyé sera accordé. Nombreux sont les banques et les établissements financiers qui vous proposent de multiples offres. Afin de réaliser la comparaison de toutes les propositions, vous pouvez vous référer à leur taux annuel effectif global ou TAEG. En effet, étant donné que le taux normal est insuffisant dans cette situation et que les frais de dossiers (qui sont parfois fixes) sont pour la plupart des cas proportionnels à la somme de votre crédit personnel. Puisque les montants en cause sont pris en considération, ce type de prêt est toujours monté sans garanties réelles, à l’exception des financements de véhicules et de bateaux.

Que finance le crédit personnel ?

Comme il est dit plus tôt, le crédit personnel n’a pas pour but de financer un achat en particulier. Très souvent, il est utilisé pour certaines dépenses. Pour faire court, vous pouvez utiliser la somme acquise comme bon vous semble. De nombreuses formules existent pour répondre à tous vos besoins en termes de financement, et cela, en fonction de vos capacités de remboursement (qui ne doivent certainement pas dépasser les 33 % de votre revenu). Vous pouvez retrouver le prêt personnel pour travaux (pour la rénovation de votre demeure, installation sanitaire et autre), le prêt personnel loisir (pour financer votre voyage…), le prêt personnel auto (pour vous acheter une voiture ou une moto) et le prêt personnel trésorerie.

Le prêt personnel et la protection du consommateur

En tant que consommateur, la loi vous protège. Pour un crédit à la consommation (et/ou un prêt personnel) inférieure ou égale à 75 000 euros, sur une durée de trois mois et supérieur, les textes du code la consommation s’applique au contrat souscrit entre votre organisme de prêt et vous. Depuis le 1er mai 2011, l’information du consommateur a été renforcée. Cela dit, un encadré doit être capable de résumer les principales caractéristiques du crédit en tête du contrat. Cela concerne tout aussi bien le type de crédit, le montant et les conditions de mise à disposition des fonds, la durée du contrat, les échéances à verser, le taux débiteur et ses conditions applicables, le TAEG et le montant total dû, les frais liés à l’exécution du contrat, les sûretés et les assurances (le cas échéant), les frais de notaire (le cas échéant) et/ou le bien déterminé et son coût au comptant. Les modalités de calcul du TAEG ont été publiées au Journal officiel du 3 février 2011, par le deuxième décret.

Le délai de rétraction

Un contrat de crédit n’est valide que lorsque survient le délai légal de rétraction, article L312-19 du Code de la consommation, et loi Scrivener pour les montants inférieurs ou égaux à 75 000 € sur une durée supérieure à 3 mois. Ce dernier étant la période de réflexion pendant lequel le contrat peut être annulé. À partir du 1er mai 2011, le délai de rétraction est passé de 7 à 14 jours. Pour plus d’éclaircissement, suite à la signature d’un contrat de crédit personnel, vous pouvez renoncer à votre prêt en exerçant un droit de rétraction pendant 14 jours. Le délai commence au lendemain même de la signature du contrat. Dans le cas où le 14e jour est un samedi, un dimanche ou encore un jour férié, il est prolongé au jour ouvrable qui suit.

D’autres avantages

Lorsque vous disposez d’une trésorerie insuffisante à découvert, le crédit personnel vous évite le risque d’émettre des chèques sans provision et qui coûte moins cher que le découvert. Dans certains cas, le financement peut couvrir jusqu’à 100 %, et ce, bien évidemment, sans aucun justificatif. Vous pouvez également solder votre prêt totalement ou encore partiellement sans pénalités.